Bannière entête

L'Olympien Uraeus

L'Olympien Uraeus

  La Meuse, l’autre pays du cheval. Quel joli titre qui nous parait, il faut bien l’avouer un peu utopiste. Pourtant, petits meusiens soyons fières de notre patrimoine et surtout de nos chers éleveurs.

 

Le « petit » Uraeus Blanc nouvellement Uraeus Blanc*HDC ne cesse de progresser. Né et élevé à Boncourt-sur-Meuse chez Xavier Cerf à l’Elevage de la Maison Blanche, il est  acheté, en septembre dernier, par le non moins prestigieux Haras des Coudrettes (Orient Express*HDC, Rêveur de Hurtebise*HDC, Ornella Mail*HDC, Silvana*HDC, Carinjo 9*HDC, Marquis de la Lande*HDC …).

Il évolue maintenant sous la selle du champion olympique de CSO par équipe Kévin Staut.

 

Étonnant ? Lié au hasard ? Surement pas.

Le nom de cet étalon évoque le serpent naja qui figure dressé au front de la couronne du pharaon et de certaines divinités égyptiennes pour symboliser l'œil de Rê brûlant de fureur.

Un bon présage ? Peut-être
Issu d’une génétique exceptionnelle, il est le fils de
Nabab de Revel (Médaille de Bronze par équipe aux Jeux Equestre Mondiaux de 2002 à Jerez de la Frontera
[n  ]avec le belge Philippe Lejeune) et de Quellistar de Montsec par Allegreto (plusieurs participations aux Coupes des Nations) et d'Etoile du Château (gagnante en CSI 5*).

Ce beau Selle Français est débourré à la « maison » par Emmanuelle Casses instructrice (BEES 2°) et formatrice en éthologie (BFEE 3°), compagne de Xavier Cerf. « Il a tout de suite fait preuve d’une rare intelligence. Le dressage a duré un mois au lieu de deux habituellement », confie-t-elle.

Le dressage et la valorisation sont confiés au jeune mais prometteur Georges Ngan Sassi (3 fois champion de France en cadets et juniors, vice-champion de France pro 2 en 2008) qui emmène Uraeus jusqu’à la finale des Championnats du Monde des chevaux de 7 ans à Lanaken (Belgique) en septembre 2015.

L’hiver suivant, le petit cheval est remarqué par l’équipe de Fabrice Schimdt, des écuries Les Laurentides à Lemberg (57). « Il se trouvait en prélèvement à Saint-Lô lorsque notre recruteur l’a repéré. On l’a essayé. On l’a rentré. Son modèle nous a vite séduit, petit, énergique, disponible, un vrai cheval de concours, un guerrier. Il s’est montré de plus en plus joueur sur les sauts au fil des concours, avec une envie d’apprendre extrême. Kevin Staut l’a suivi dès le départ. Il est toujours plaisant de valoriser un cheval lorrain, ce qui est assez rare. Avec Uraeus Blanc tout est possible, tout est réuni pour qu’il aille au bout, pourquoi pas aux JO de Tokyo en 2020 ».

Ce n’est pas sa nouvelle propriétaire, Emmanuèle Perron-Pette qui contredira les propos du cavalier mosellan « Il dégage force, puissance et respect. Il a un look assez moderne et surtout une très bonne souche maternelle. Son physique et sa manière d’être sont très concours. C’est prometteur mais il faut lui laisser le temps de grandir ». Elle reste malgré tout objective « on souhaite ne pas s’être trompé car ce cheval est pour nous un débutant, un ado. Le cap des 8-9 ans est souvent très difficile. Il n’a pas encore d’expérience en haut niveau. Il entre dans une démarche de formation, avec du dressage sur le plat et à l’obstacle ».

Kevin Staut ne tarie pas d’éloges non plus « Très beau cheval, très bel étalon bai. Cheval qui a une bonne tête mais qui manque d’expérience » et nous indique son programme « sans pressions il va faire des concours là pendant 6 mois pour essayer de l’aguerrir un peu pour avoir un cheval prêt pour l’année prochaine ».

Ce début de parcours très alléchant, n’est pas sans nous rappeler un certain Kapitol d’Argonne né chez Sylvie et Pascal Trassart à Varennes en Argonne. Fils d’Apache d’Adriers et Dame Vannetaise (Galoubet A), il est entre-autre Champion d’Italie en 2009 mais aussi vainqueur du GRAND PRIX 1,60m du CSI 5* de Madrid en 2010, plusieurs fois vainqueur des CSI 4* 1,60m du GOLD TOUR d’Arezzo et de Munich ainsi que second dans les Coupes des Nations de Gijon, Lummen et Drammen sous la selle de son cavalier propriétaire italien Emilio Bicocchi.

On peut citer aussi d’autres ambassadeurs de notre département dans le saut d’obstacle international comme Oslo du Chalet fils de Concorde et lara de Sivry (Germino d’Elle) très grand gagnant international sous la selle de Simon Delestre né chez Claude Pergent au Haras du Chalet à Mangiennes. Ou encore Opheline de Gorgon fille d’Espoir Brécéen et Esther de Gorgon (Obéron du Moulin) gagnante internationale avec Jérome Hurel née chez Emmanuel De Donato.

En concours complet, l’élevage meusien n’est pas en reste à l’image de Noonday de Condé fille de Fidji du Fleury et de Sirène de Séneval (Nidor Platière) née chez André Daloz à l’Elevage de Condé. Elle a participé avec son cavalier japonais Yoshiaki Oiwa aux Jeux Olympiques de Londres (2012) et s’est classée première de l’épreuve de dressage. Elle est aussi médaille de Bronze et médaille d’Or par équipe aux derniers Jeux Équestres Asiatiques.

 

Allumons donc nos télévisions, nos ordinateurs et admirons nos chevaux meusiens sur les plus beaux terrains de concours du Monde !

Afficher le diaporama

Uraeus Blanc*HDC et Fabrice Schimdt
Uraeus Blanc*HDC avec ses éleveurs et Georges Ngan Sassi
Uraeus Blanc*HDC et Kévin Staut
Uraeus Blanc*HDC et Kévin Staut
Kapitol d'Argonne
Kapitol d'Argonne
Kapitol d'Argonne
Noonday de Condé aux JO de Londres
Noonday de Condé aux JO de Londres
Noonday de Condé aux Jeux Equestres Asiatiques

Chevaux meusiens au très haut niveau

Voir toutes les photos

Uraeus Blanc*HDC Kapitol d'Argonne Noonday de Condé

Photos : 10

Modifié le : 21/01/2017

Kévin Staut & Uraeus Blanc HDC | FRA | Grosspeter Nutzfahrzeuge AG Prize | CSI Basel 2017

https://www.youtube.com/watch?v=wkbZi12s_Z0

CSI5* Bâle 2017 / Kévin Staut présente Uraeus Blanc*HDC aux micros d'Equestrian le Mag

https://www.youtube.com/watch?v=V_8KVKaOKuo
Powered byE2I sports